Traditions et savoir-faire


Un patrimoine largement influencé par la culture italienne, à écouter et à goûter !

Une culture de l’immatériel
La pratique de la transhumance se retrouve sur tout le territoire. L’élevage ovin et caprin est omni présent et a contribué à façonner le paysage. Outils (écumoire, bol à égoutter le fromage, peigne à laine…) et savoir-faire des bergers sont présentés dans les différents écomusées qui jalonnent les vallées.
Parmi les ovins, la brebis Brigasque, race originaire de La Brigue, à la particularité d’être une laitière très rustique, au nez busqué, à la longue laine méchée, aux pattes fines et hautes. Son lait mélangé avec un tiers de lait de chèvre, donne après cuisson, égouttage, salage et maturation dans une cave une savoureuse tomme de montagne.

Langues régionales et dialectes

L’existence de langues régionales ou dialectes sont mentionnées à partir du XVe siècle dans les vallées Roya et Bevera. Le plus souvent non écrits, ces divers dialectes locaux sont issus de l’unité occitane. Chaque village possède son dialecte ou sa langue propre avec des influences ligures et occitanes, plus ou moins appuyées.

Art musical
La Roya-Bévéra possède six orgues italiens, classés Monuments Historiques, fabriqués par des maîtres Toscans ou Lombards à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle. Ils constituent un ensemble organistique unique, qui a fait l’objet d’une restauration. Chaque été un festival de musique met à l’honneur ces instruments.

Fêtes traditionnelles…
Elles sont très nombreuses dans les vallées, en voici quelques exemples. A Tende, pour le passage délicat du col, les marchandises étaient prises en charge par les muletiers. Ce métier comportait des risques, un groupement d’entraide s’avérait indispensable, c’est ainsi qu’est née la confrérie des muletiers, sous le patronage de saint Eloi. La fête de la saint Eloi, célébrée tout les étés, début juillet, à Tende, relève de cette tradition ancienne. A Breil-sur-Roya, l’A Stacada qui a lieu tous les quatre ans relève d’une des plus anciennes traditions du Comté de Nice. Liée au pastoralisme, la fête de la brebis brigasque célèbre la descente des troupeaux de l’alpage chaque automne à La Brigue.

… et saveurs d’ici
Parmi les nombreuses spécialités du territoire, la culture de l’olive est prépondérante à Breil-sur-Roya. L’olivier est cultivé sur les restanques jusqu’à 650 m d’altitude. Des moulins à huiles sont notamment conservés à Sospel, Breil-sur-Roya, Piène-Haute, et certains sont toujours utilisés.
Le miel a toujours été produit dans tout le Pays d’art et d’histoire. Les alentours de La Brigue conservent des enclos de ruchers dont certains remontent au XVIe siècle, dénommés ca’ d’arbinée, ou maison des abeilles.

Patrimoine culinaire

La base du patrimoine culinaire est constituée par les pâtes fraîches qui se composent d’autres spécialités. Parmi d’autres exemples, les sugelli, les quiques, les boursotou, appelés barbagiuans dans la Haute Roya, les tourtes fourrées de légumes et fromage, et les panisses, à base de pois chiches, plat de résistance des bergers. Tous ces plats sont généralement cuisinés ou fourrés à l’aide de légumes de saisons comme les blettes, tomates, herbes, courges…

Les gibiers font également partie de la table du Haut Pays, en relation avec la pratique de la chasse.

Les eaux de vie aux plantes sont également des productions locales, communes aux autres régions alpines (génépi, camomille…).

ImprimerE-mail

Apertura de cuenta bet365.es