Le Pays au fil des siècles

Zone de passage et d’échanges, à la croisée de la mer et de la montagne, le Pays de la Roya et Bévéra s’étend sous la protection du Mont Bégo (2 872 m), point de repère pour les hommes depuis des temps millénaires.

Protohistoire et Antiquité
Les premières traces d’occupations humaines du territoire remontent au Néolithique, vers 6000 av. J-C. Les périodes les plus représentées archéologiquement se situent à l’âge du Cuivre et du Bronze ancien, entre 3200 et 1700 av. J-C., sur le site du Mont Bégo, dans les vallées des Merveilles et de Fontanalba. Des populations de bergers en transhumance laissent alors le témoignage de leur passage et de leurs croyances en gravant les « ciappes », parois lissées par les glaciers.

Durant l’âge du Fer, les vallées étaient occupées par des tribus ligures qui ont laissé de nombreuses traces archéologiques dans la région (fragments de poterie, objets métalliques…). Le territoire est ensuite intégré aux possessions romaines sous l’empereur Auguste, au début de l’ère chrétienne.

Jeux de pouvoirs au Moyen Age
Au début du Moyen Age, les vallées Roya et Bévéra sont incluses dans l’évêché de Vintimille. Au XIIe siècle, les comtes de Vintimille deviennent vassaux des génois, cédant à la puissante République les territoires des vallées. Vers 1258, les comtes de Provence obtiennent les territoires de Sospel, Saorge et La Brigue. Puis en 1388 a lieu la « dédition » de Nice à la maison de Savoie, c’est-à-dire la soumission volontaire d'un peuple à un souverain.
Vers 1385, Sospel devient siège d’évêché - son église est élevée au rang de cathédrale - les habitants de la cité ayant pris partie pour le pape Clément VII resté en Avignon, lors du Grand Schisme.
Ce n’est que plus tard, en 1581 que le Comté de Tende, domaine des comtes de Lascaris, revient au duc de Savoie Charles-Emmanuel Ier.

Le rôle de la maison de Savoie
Avec le rattachement du Comté de Tende aux territoires du duc de Savoie à la fin du XVIe siècle, la maison ducale obtient une ouverture directe vers la mer. Avec les franchises accordées en 1612 au port de Nice par Charles-Emmanuel Ier, la route qui chemine par Sospel puis la vallée de la Roya prend une importance de premier ordre pour le transit des marchandises en direction de la Savoie et du Nord de l’Europe. Dès 1610 des travaux d’aménagement de grande ampleur sont lancés, la route du sel passe désormais en fond de vallée dans les gorges de la Roya, et une nouvelle halte est créée pour les muletiers : le bourg de Fontan.

Le rattachement à la France
En 1860 le duché de Savoie est rattaché à la France. Les villages du Haut-Pays, Tende et La Brigue, restent alors dans le domaine du royaume de Piémont-Sardaigne, bientôt royaume d’Italie, prétextant le respect du territoire des chasses royales. Ils ne deviendront français que tardivement, après la Seconde Guerre mondiale, par le traité de Paris en 1947.

Militarisation d'une frontière
A la fin du XIXe siècle, la dégradation des relations politiques entre France et Italie, et notamment l’adhésion de cette dernière en 1882 à la triple Alliance aux côtés de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie, entraine un besoin de fortifier les crêtes. Les italiens militarisent alors le col de Tende.
Plus au Sud, le Massif de l’Authion, au-dessus de la vallée de la Bévéra est largement fortifié par les services militaires français, entre 1877 et 1940.
Entre les deux guerres, le secteur de la Roya-Bévéra est en plein cœur du Secteur Fortifié des Alpes-Maritimes (SFAM) de la ligne Maginot. Les sommets aux alentours de Sospel sont quadrillés par un système de forts en béton armé (fort Saint-Roch, fort de l’Agaisen), qui s’appuient parfois sur des ouvrages plus anciens (fort Suchet).
Après le débarquement en Provence des Alliés en août 1944, les allemands se replient. Sospel devient alors leur dernier bastion, et subit de nombreux bombardements américains et allemands. Malgré la fin de la guerre de nombreux Moulinois, Sospellois et Breillois sont déportés vers l’Italie.

Histoire récente
Après la Seconde Guerre mondiale l’exode rural vers la côte et l’émergence du tourisme et des loisirs de plein air entraine des modifications de l’économie locale, avec notamment le développement des sports de montagne dans le Haut-Pays, comme la randonnée, le ski et les sports d’eau.

ImprimerE-mail

Apertura de cuenta bet365.es